Skip to content

Maintenance PC avec KNOPPIX

Cette documentation a été écrite il y a bien longtemps et n'est plus mise à jour. Comprenez que les informations que vous y trouverez peuvent avoir changé de manière conséquente !

Pour commencer :

Télécharger et graver un CD Knoppix

Vous aurez besoin d'un autre ordinateur connecté à Internet et disposant d'un graveur de CD-ROM. Rendez-vous dans la section téléchargement du site officiel français :

http://www.knoppix-fr.org/download/ et téléchargez la version qui convient (version EN). Vérifier que le fichier téléchargé est complet, avec le checksum. Gravez ensuite l'image ISO sur un CD-ROM vierge[]{#anchor} ou réinscriptible.

Démarrer Knoppix

Au démarrage du CD, tapez

knoppix lang=fr

pour avoir knoppix en français.

A ce stade, le clavier est configuré en "qwerty" donc pour taper "a", il faut en fait taper "q". Vous n'aurez plus de problème après cela car l'option "lang=fr" configure le clavier en azerty, c'est-à-dire avec la disposition habituelle des touches françaises.

Il faut ensuite attendre le chargement de Linux, ce qui peut prendre plusieurs minutes.

Disques durs :

Nommage des disques sous Linux :

Les disques durs sont nommés de la manière suivante :

                           |  IDE  |  SATA
___________________________|_______|______
Premier contrôleur         |  hda  |  sda
1ère partition principale  |  hda1 |  sda1
2ème part. principale      |  hda2 |  sda2
...                        |  ...  |  ...
1ère partition logique     |  hda5 |  sda5
...                        |  ...  |  ...
___________________________|_______|______
Deuxième contrôleur        |  hdb  |  sdb
...                        |  ...  |  ...

Accéder aux disques durs en lecture

Il vous suffit de cliquer sur l'icône du disque dur présente sur le bureau. Après avoir cliqué, une fenêtre s'ouvrira et l'icône du disque dur montrera un petit triangle jaune signalant que le disque est "monté" (accessible).

Disque non "monté": Disque monté:

Les disques dur IDE seront accessibles à partir du répertoire /mnt/hda1, /mnt/hda2, /mnt/hdb1, etc.

Accéder aux disques durs en écriture

Par défaut, Knoppix vous permet d'accéder à vos disques durs, mais en lecture seule (pour éviter de faire des erreurs de manipulation). Il est possible d'y accéder en écriture: Après{width="9.248cm" height="6.876cm"} avoir monté votre disque (voir section précédente), faites un clic-droit sur l'icône d'un disque, "Changer le mode de lecture/écriture".

Une boite de dialogue vous demandera de confirmer que vous voulez passer le mode en "read/write": Confirmez en cliquant sur "Ok".

Sauvegardes

Règle d'or : Ne JAMAIS travailler sur un système dont les données n'ont pas été sauvegardées au préalable !

Sauvegarder sur clé ou disque dur USB

Vous pouvez récupérer vos fichiers sur clé ou disque dur USB. Il vous suffit d'insérer votre clé USB, et elle apparaîtra sur le bureau. Effectuer la même opération que dans les deux sections précédentes pour pouvoir écrire sur votre clé USB (clic-droit sur la clé USB, "Changer le mode de lecture/écriture", etc.) Il vous suffit alors de copier vos fichiers du disque dur vers la clé USB.

Sauvegarder sur CD/DVD

Attention: Vous ne pourrez graver que si vous avez libéré votre lecteur CD

Si vous n'avez pas de second lecteur de CD/DVD et que vous avez 1 Go de mémoire vive (ou plus), utilisez l'option toram au démarrage de Knoppix :

knoppix lang=fr toram

Le CD de Knoppix sera chargé intégralement en mémoire et vous pourrez le retirer, libérant ainsi le graveur de CD/DVD.

Pour récupérer vos fichiers, vous avez la possibilité de les graver. Knoppix est fourni avec K3B, un logiciel de gravure simple à utiliser et très similaire à Nero.

Après avoir lancé K3B, choisissez "Nouveau projet de CD de données".

Vous n'avez plus ensuite qu'à glisser des fichiers depuis votre disque dur (/mnt/hda1 ou autre).

Sauvegarder en réseau

Voir la section « réseau ».

Réseau

Le réseau est un excellent moyen pour transférer ses fichiers sur un autre ordinateur.

Si vous avez le choix, le FTP est le protocole le plus adapté pour cela.

Généralement, Knoppix détecte et configure automatiquement le réseau. Si votre réseau local possède un serveur DHCP (LAN d'entreprise, ou bien la plupart des "box"), une adresse IP sera automatiquement attribuée à Knoppix.

Configurer le réseau :

Pour voir si vous avez une adresse IP, ouvrez la console: Et tapez:

ifconfig

Vérifiez qu'une adresse IP a bien été attribuée à votre carte Ethernet.

Si ce n'est pas le cas, vous devrez la configurer à la main:

Menu Knoppix (pingouin) > "Network/Internet" > "Network card configuration"

Sauvegarder par FTP (Knoppix en client)

Si vous avez un serveur FTP sur un autre ordinateur du réseau, un moyen simple d'y accéder est d'utiliser Konqueror. {width="1.244cm" height="1.138cm"}

Cliquez sur l'icône de Konqueror:

Puis entrez l'adresse du serveur FTP dans la barre d'adresse sous la forme:

ftp://login:motdepasse@adresseServeur/

Vous pourrez alors y copier des fichiers par simple glisser-déposer depuis la fenêtre de votre disque dur.

Sauvegarder par FTP (Knoppix en serveur)

Il est très facile de démarrer le serveur FTP sous Knoppix:

D'abord, mettez un mot de passe à l'utilisateur Knoppix avec:

sudo passwd knoppix

puis démarrez le serveur FTP avec la commande:

sudo in.ftpd -D

{width="11.509cm" height="2.302cm"}

Vous pourrez ensuite vous connecter sur ce serveur FTP avec n'importe quel client FTP (tel que Filezilla, etc.) depuis un autre poste.

Pour arrêter le serveur ftp, tapez:

sudo killall in.ftpd

Sauvegarder par partage Windows (Knoppix en client)

Si vous avez une machine Windows qui partage un répertoire ou un disque, vous pouvez utiliser Knoppix pour se connecter sur {width="1.244cm" height="1.138cm"}un dossier partagé par une machine Windows. Pour cela, lancez Konqueror:

et entrez l'adresse sous la forme:

smb://nomMachine/nomPartage

(nomMachine peut également être l'adresse IP)

Un login et mot de passe vous sera demandé. Vous devez utiliser un login qui existe sur le PC sous Windows.

Vous pourrez alors glisser des fichiers pour les copier depuis ou vers le partage.

Maintenance :

Scanner et désinfecter les virus

L'antivirus ClamAV est fourni avec Knoppix. Pour mettre à jour l'antivirus, lancez une console et tapez

sudo freshclam

(Le message "ERROR: Clamd was NOT notified" peut être ignoré: ça n'est pas un problème.)

Puis utilisez clamscan en ligne de commande pour scanner votre disque dur. Par exemple:

clamscan -ri /mnt/hda1

(-r permet de scanner les sous-répertoires, -i permet d'afficher les fichiers infectés.)

Cloner une partition NTFS

Pour les disques NTFS, utilisez de préférence ntfsclone. Ce programme est optimal car il évite automatiquement les secteurs NTFS vides.

Pour sauver une partition NTFS dans un fichier:

sudo ntfsclone /dev/hda1 --save-image --output mapartition.img

(Vous pouvez sauvegarder mapartition.img directement sur un autre ordinateur à travers le réseau, par exemple si vous avez monté un partage de dossier comme indiqué dans les sections précédentes (/mnt/windows)).

Pour restaurer la partition:

ntfsclone --restore-image mapartition.img --overwrite /dev/hda1

(Note: La partition restaurée ne sera bootable que si vous la restaurez sur le même disque d'origine, dans la même partition, au même secteur. Si vous la restaurez ailleurs, elle sera parfaitement lisible et sans erreur, mais non bootable.)

Cloner une partition autre que NTFS

Pour les partitions autres que NTFS, vous pouvez utiliser partimage. Partimage peut sauvegarder une partition dans un fichier, sur une autre partition, ou bien vers un serveur Partimage (partimaged). Knoppix est fourni avec le client partimage et le serveur partimage.

Lancez partimage en tapant:

sudo partimage

Sélectionnez la partition à sauvegarder, et la destination (ici, nous la sauvegardons sur un autre ordinateur grâce à un dossier partagé Windows (/mnt/windows/mapartition.img)).

Pressez F5 pour passer à l'écran suivant.

Vous pouvez laisser les paramètres par défaut. Pressez F5 pour passer à l'écran suivant. Entrez une description de votre sauvegarde et pressez à nouveau F5. La sauvegarde se déroule alors:

Utilisez le même programme (partimage) pour restaurer la partition.

Sauvegarder et restaurer la table de partitions

Sauvegarder la table de partitions dans un fichier:

sudo dd if=/dev/hda of=mbr.bin bs=512 count=1

(Après, à vous de sauvegarder le fichier mbr.bin sur clé USB ou sur un autre ordinateur.) N'oubliez pas de refaire une sauvegarde de la table de partition si vous repartitionnez votre disque dur !

Restaurer la table de partitions:

sudo dd if=mbr.bin of=/dev/hda

Attention à bien utiliser hda et non hda1 ( hda = le disque ; hda1 = la première partition du disque ; La table de partition se trouve au tout début du disque, avant la première partition)

Formatage d'un disque à bas niveau :

On peut remettre à zero tous les secteurs d'un disque dur bit par bit avec une commande Linux.

Attention, vous ne pourrez plus retrouver aucune donnée de ce disque par la suite !

Pour formater le disque sda :

dd if=/dev/zero of=/dev/sda

Le formatage peut être long selon la taille du disque.

Partitionnement et formatage avec GParted

  • Démontage de partition : GParted liste l'ensemble des partitions de vos disques durs. Si les partitions que vous voulez modifier ont un cadenas jaune qui suit leur identifiant, commencez par les démonter (clic-droit → Unmount).

  • Suppression de partition : Pour supprimer une partition, une fois celle-ci démontée, il suffit de faire un clic-droit sur la partition puis de sélectionner l'option Delete.

  • Redimensionnement et déplacement : Pour redimensionner ou déplacer une partition, il faut faire un clic-droit sur celle-ci, puis sélectionner l'option Move/Resize. Toutefois, il faut prendre en compte les contraintes suivantes :

    • Une partition ne peut être agrandie que s'il y a de l'espace libre non partitionné immédiatement avant la partition (dans le cas d'un redimensionnement vers la gauche) ou après la partition (dans le cas d'un redimensionnement vers la droite) ;
    • Pour redimensionner une partition étendue ou un lecteur logique présent dans une partition étendue, tous les lecteurs logiques dans la partition étendue doivent être démontés.
  • Application des modifications : Une fois les modifications choisies, il suffit de faire prendre en compte les modifications (Apply all operations dans le menu Edit de GParted).

Un tutoriel plus complet est disponible sur le site suivant :

http://gparted.sourceforge.net/larry/generalities/gparted-fr.htm