Skip to content

Partage de fichiers NFS

Côté serveur :

Côté serveur vous devez installer les packages suivant :

apt install nfs-commons nfs-kernel-server portmap

Vous devez aussi démarrer ces trois services :

service nfs-kernel-server start
service nfs-common start
service portmap start

Jetons maintenant un œil à la configuration : Le fichier qui nous intéresse s'appelle /etc/exports

La syntaxe des partages est la suivante :

<Répertoire partagé><@IP du/des clients>(<Option1>,<Option2>,...)

Par exemple :

/home/stagiairesserveur.adminrezo.fr(ro,sync,root_squash)
/home/partage192.168.0.254(rw,sync,root_squash)

Le répertoire partagé est l'un des répertoires de votre système de fichiers.

Les clients ayant le droit de se connecter au partage de fichiers peuvent être représentés par un nom DNS ou une adresse IP. Exemples de noms de machines :

client1.adminrezo.fr              # Une machine
*.adminrezo.fr                    # Toutes les machines de ce domaine
192.168.0.2                       # Une IP
192.168.0.0                       # Un réseau IP
192.168.0.254(ro) 192.168.0.4(rw) # 2 machines avec des droits différents

Les options les plus courantes :

  • ro ou rw : Read Only (lecteur en lecture seule) ou Read Write (accessible en écriture également).

  • async ou sync : Le partage est asynchrone donc chacun écrit quand il veut. Plus rapide mais cela peut provoquer des pertes de données en cas de plantage du serveur. En mode synchrone, le temps d'accès est plus long mais jamais de perte de données (mise en cache).

  • root_squash : L'utilisateur root se connectera en réseau sans avoir les privilèges du compte root ce qui est préférable au niveau de la sécurité. Il aura donc les privilèges de l'utilisateur nobody et du groupe nobody qui n'ont aucun droits.

  • subtree_check : vérifie qu'il existe des sous répertoires à partager.

Pour activer les partages de /etc/exports, vous pouvez lancer la commande exportfs -a

Côté clients :

Pour le client ce n'est qu'un disque dur de plus, donc il faudra le monter dans un répertoire comme on monte n'importe quel disque dur : avec la commande mount.

Tout d'abord on crée un répertoire :

mkdir /mnt/reseau

Puis on monte le partage du serveur dans ce nouveau répertoire :

mount -t nfs srv.societe.com:/partage /mnt/reseau

Et comme chaque disque dur, vous pouvez écrire définitivement ce partage à la fin du fichier /etc/fstab pour qu'il soit effectif à chaque démarrage de la machine.

# Partage serveur           # Point de montage    # Options
srv.societe.com:/partage    /mnt/reseau           rw           0     0